Autre

Que faire si on soupçonne que votre bébé a une allergie?


On demande de plus en plus aux parents d'enfants en bas âge comment les allergies peuvent se développer au cours des premiers mois de leur vie, alors qu'elles ne reçoivent toujours pas de lait maternel ou de préparation pour nourrissons.

Que faire si on soupçonne que votre bébé a une allergie?

La réalité de la demande est qu'avec l'augmentation du nombre de maladies allergiques, les allergies sont de plus en plus fréquentes chez les jeunes parents, ce qui peut également augmenter le risque d'allergie à leur bébé. Même avec le plus grand soin, la meilleure nutrition, vous pouvez développer un symptôme d'allergies au lait pour bébé avant la période d'alimentation.

Comment une allergie au lait maternel?

Les protéines consommées par la mère lorsqu'elles sont consommées sous forme de régimes alimentaires décomposés (lait, œufs, soja, graines oléagineuses, céréales) peuvent passer dans le lait maternel, ce qui peut conduire au développement d'un processus naturel et d'une réponse immunitaire normale, dr. Polgár Marianne soins infirmiers pédiatriques, gastro-entérologue, médecin-chef du Centre d'allergie de Buda. Les observateurs suggèrent que les mères allergiques se développent plus fréquemment à partir des nourrissons allaités et des bébés à base de lait L'allergie au lait de vache fait référence à un symptômecomme chez les mères non allergiques. L'allergie au lait de vache est la plus courante à cet âge.

Quand considérer les allergies nutritionnelles dans l'allaitement ou les nourrissons?

L'eczéma peut être le premier signe d'une allergie, mais abdomen, selles diarrhéiques, l'urine inconsolable qui passe dans l'urine peut également être suspectée de provoquer des plaintes allergiques d'un bébé en raison d'une sensibilisation allergique. Le symptôme le plus effrayant pour les parents est s'il y a du sang dans les selles. Il peut apparaître exclusivement chez les nourrissons allaités et nourris au lait maternisé.

Attendez dans la grange!

Une petite quantité de sang apparaît souvent chez un bébé bien développé et en développement, mais la répétition et l'augmentation de la quantité de sang peuvent conduire à un état plus grave. Dans un tel cas, le sang est également perdu en plus grande quantité, ainsi que des selles piquantes, froides et diarrhéiques. Le bébé est agité, la tête du ventre et dans les cas graves un son développement de poids ralentit égalementou arrêtez.

Quelle en est la raison?

Les examens scientifiques ont montré que les bébés dont toutes les autres maladies peuvent être exclues, inflammation allergique épaisse elle est à l'arrière-plan de plaintes dont le traitement est de la plus haute importance.

Que peut faire un parent agressif?

Le sang dans l'utérus est toujours un signal important pour le corps de votre bébé que vous devez consulter un médecin. Si toutes les autres maladies peuvent être exclues (diarrhée bactérienne ou virale, fracture terminale, etc.), une modification de l'alimentation du bébé sera suffisante dans la plupart des cas. Le processus allergique peut être inversé au fil du temps diйtбval.

Mais qui devrait suivre un régime?

Dans le cas des nourrissons allaités, la mère, dans ce cas l'allégorie la plus courante, est d'éviter le lait, les œufs, les truies et les graines oléagineuses. Dans de tels cas, il est très rare qu'un bébé ne puisse pas obtenir le lait de sa mère et un régime nutritionnel doit être introduit. Le bébé "suit un régime" avec des nourrissons nutritifs. Il est recommandé d'abandonner le régime alimentaire jusqu'à présent et de procéder à une hydrolyse intensive ou à un régime à base d'acides aminés. Ces changements alimentaires résolvent généralement les plaintes et peuvent être progressivement introduits après l'inflammation de l'inflammation.

Que faire après une guérison?

Pour les nourrissons qui ont eu une perte de sang, la nutrition et l'introduction d'aliments allergènes doivent être très prudentes. Une surveillance continue et des soins médicaux du bébé sont nécessaires jusqu'à l'obtention d'un régime alimentaire normal complet.