Autre

Maladies auto-immunes de l'enfance


Le système immunitaire, comme une armée bien organisée, empêche les attaques extérieures. Parfois, cependant, il y a un commandement erroné et les soldats se retournent contre l'organisation.

Il existe de nombreux types de troubles du système immunitaire. En cas de dysfonctionnement, le patient doit être attaqué par des infections récurrentes ou inhabituelles. La maladie auto-immune, d'autre part, est le résultat de l'acné lorsque le système de défense se retourne contre lui-mêmeLa médecine ne sait toujours pas qui émettra cette commande d'erreur et quand: une combinaison de prédisposition génétique et de nombreux autres facteurs environnementaux entraînera cette condition Les conséquences peuvent être extrêmement variées, avec une variété d'inflammations héréditaires, de diabète, de maladies de la peau et de problèmes digestifs. Il est important de savoir que - les maladies auto-immunes ne sont actuellement pas curables. Cela ne ressemble pas beaucoup, je n'ai pas à paniquer au diagnostic! Une thérapie appropriée, opportune et régulièrement surveillée vise à soulager les symptômes, et les petits patients peuvent vivre une vie aussi pleine que leurs pairs.

Crocs, fesses

Dans l'enfance, la maladie auto-immune la plus courante est l'inflammation inflammatoire chronique. Une inflammation aiguë, qui dure une à deux semaines, se développe souvent dans le corps des enfants, par exemple, associée à un catarrhe des voies respiratoires supérieures. Cependant, l'inflammation à long terme est le plus souvent d'origine inconnue dans les maladies inflammatoires infantiles (arthrite juvénile idiopathique, JIA pour faire court). Le nom fait référence à une maladie qui commence avant l'âge de 16 ans, qui dure au moins six semaines et dont la cause est inconnue.Il est extrêmement rare avant l'âge d'un an d'avoir une cause très grave. Il est difficile de reconnaître la maladie, qui est souvent indolore et ne cause pas de douleur aux enfants. Pour cette raison, ils doivent souvent consulter un médecin, ce qui peut entraîner des lésions cérébrales en raison du traitement. En règle générale, les périodes bonnes et pires se succèdent.Le but de la thérapie est de parcourir ces vagues et de garder les enfants asymptomatiques. Les médicaments et la physiothérapie fournissent un soutien parallèle. En soixante-dix à trente ans, un nombre important d'enfants sont devenus handicapés en fauteuil roulant, ou du moins gravement restreints dans leur mobilité. Aujourd'hui, il y en a un parmi les athlètes qui vivent avec cette maladie!

Signes d'inflammation chronique chez l'enfant

  • la performance du mouvement de l'enfant change
  • enflures visibles aux extrémités
  • mobilité réduite - par exemple, un petit enfant ne peut pas plier ou étirer le genou (ou une autre vision) comme auparavant
  • le petit jeu-questionnaire tellement agité est censé être rétrograde
  • votre fils se plaint qu'il n'ose usurper l'identité de ses jeux en mouvement
  • il est très petit pour se perdre rapidement dans le noir
  • Et bien

    Un lycéen entrant dans la communauté peut avoir jusqu'à six à huit maladies fébriles pendant l'hiver. Cela peut être tout à fait normal car votre petite organisation rencontre constamment de nouveaux enfants - son système de défense apprend à lutter contre les envahisseurs et obtient une protection contre eux. Si, d'autre part, la fièvre régulière n'est pas liée à la cataracte ou à une autre maladie infectieuse, une fièvre dite périodique peut être présente dans le dos.

    Si l'enfant est impliqué, une maladie fébrile courante est naturelle

    Dans ce cas, nous avons un défaut congénital lorsque la fièvre n'est pas le résultat d'une interaction avec des agents pathogènes. Ce groupe de maladies est statistiquement extrêmement rare dans notre pays. La raison en est qu'ils sont rarement reconnus. Il est peu probable que la maladie s'arrête à la frontière d'un pays, mais la situation est que dans les pays d'Europe occidentale, plus de patients sont diagnostiqués qu'en Europe et au Moyen-Orient à l'heure actuelle. seule une maladie bien connue peut être traitée. Un bon diagnostic évite au patient des examens inutiles, sans oublier qu'avec une thérapie appropriée, de graves dommages aux organes peuvent être évités.

    Peut être un symptôme de fièvre périodique, faites attention!

  • sans aucun autre signe d'infection, des périodes fébriles récurrentes se produisent périodiquement (c.-à-d. aucune fièvre, infection des voies respiratoires inférieures ou supérieures n'est généralement associée à la fièvre)
  • le petit a souvent une explosion à côté de la fièvre et beaucoup de maux de tête
  • vous avez des douleurs abdominales et / ou des inquiétudes concernant votre entreprise pendant les périodes froides
  • il arrive souvent que l'effet du froid soit étrange, fébrile, douloureux, douleur commerciale
  • on dirait souvent que vous avez la grippe
  • d'autres membres de la famille souffrent également de plaintes similaires
  • C'est du sucre

    Le diabète de type 1 dans l'enfance - également appelé diabète sucré de l'enfant - est causé par une carence totale en hormone insulinique. Dans ce cas aussi, il faut se retourner contre le corps lui-même et attaquer un organe: ici il détruit le système d'insuline pancréatique, les îlots. conduit au sucre excrété dans l'urine du corps. La maladie présente des symptômes très caractéristiques. Si ceux-ci sont reconnus à temps par le parent ou le médecin, l'effondrement métabolique et le coma peuvent être évités. Le spécialiste ajuste la glycémie pour qu'elle se situe dans la plage normale et apprend au bébé et au petit patient à utiliser les outils nécessaires (glucose, injections d'insuline). Le diabète est un moyen de dissuasion à vie pour la personne affectée. Il s'agit d'un fardeau initial pour toute la famille dès les premiers jours, car de nombreuses habitudes doivent être modifiées. Mais le bon traitement et le bon mode de vie donnent aux petits les mêmes chances de vivre pleinement que leurs pairs.Ouais, si tu sais:
    Le diabète est souvent associé à une maladie auto-immune affectant un autre organe. L'ordre d'apparition peut être n'importe quoi. Si vous souffrez d'une maladie cœliaque de bas grade, d'une carence pigmentaire ou d'une thyroïdite auto-immune, vous devez faire plus attention à votre diabète et vous pourriez être plus susceptible de développer ces conditions dans le diabète.

    Les symptômes du diabète

  • vous semblez boire beaucoup - jusqu'à 3-5 litres d'eau par jour
  • pipi souvent
  • les couches changent souvent les couches et les rougeurs et la corrosion de la région génitale
  • l'enfant de la salle blanche fait de nouveau pipi
  • cicatrisation lente des plaies
  • odeur d'acétone
  • perte de poids soudaine
  • arrêter le développement des nourrissons
  • démarche accrue
  • sobriété, fatigue permanente
  • vomissements, diarrhée - cela ressemble souvent à une simple infection, mais si vous avez d'autres symptômes ou si vous avez d'autres signes, vous devriez consulter un médecin de toute urgence!
  • le comportement d'un bambin affamé change, il est considéré comme agressif
  • Un seul symptôme n'est pas en soi un motif de préoccupation. Mais si vous n'êtes pas sûr, allez chez votre pédiatre à domicile au lieu de voyager!

    Qui peut aider?

    Si vous pensez que votre petit a une maladie auto-immune, consultez d'abord votre pédiatre à domicile - les examens et examens de base peuvent rapidement identifier d'autres maladies présentant des symptômes similaires. Ensuite, si vous continuez d'être suspecté, la maladie auto-immune sera dirigée vers le spécialiste approprié: (c.-à-d. patients auto-immunes étendus et non restreints aux organes), vous serez référé à un médecin en rhumatologie.

    Solutions alternatives

    De nos jours, il existe beaucoup de remèdes naturels et de mode pour le fond mental des maladies. Il est beaucoup plus attrayant d'avoir une variété de cures de guérison naturelles que pour le traitement médical souvent à vie, et de ne pas trop penser au contexte mental. Cependant, les effets des miracles sont très discutables, ne le risquez pas! Les maladies auto-immunes nécessitent toujours des soins médicaux spécialisés et une surveillance, et malheureusement, la pharmacothérapie est presque toujours nécessaire. Les médecins n'ont généralement pas peur des thérapies parallèles, donc si vous utilisez des solutions alternatives, pensez-y toujours!

    Le stress est-il l'oie?

    Non! À de nombreux endroits, vous pouvez entendre et lire les effets négatifs et négatifs du stress, ce qui se produit vraiment. Cependant, les processus auto-immunes peuvent tout au plus jouer un rôle de catalyseur dans les situations de vie stressantes, mais le stress lui-même ne se transforme pas en une telle maladie. Par exemple, il peut être génétiquement prédisposé au diabète qui, pour le moment, mais déjà présent dans votre petit corps, provoque l'apparition d'une maladie mentale. Regardez l'apparition d'une maladie auto-immune plutôt que le malheureux accident. Pas ta faute!Dre Andrea Luczay pédiatre, endocrinologue, diabétologue Dr Constantin Tamabs pédiatre, rhumatologue pédiatrique.Plus d'articles sur les patients auto-immunes:
  • Diabète: du régime alimentaire à la médecine
  • Le pain est-il un péché?
  • Équilibre délicat
  • Le prix n'est-il pas proportionnel à la sécurité?