Section principale

Zika-vrus est également apparu en République tchèque


Le virus Zika est également apparu en République tchèque, a indiqué le ministère tchèque de la Santé à Prague. Selon les informations de la fonction publique, il y a jusqu'à présent deux cas.

Le ministre tchèque de la Santé, Svatopluk Nemecek, a déclaré dans un récent communiqué de presse que deux touristes tchèques - un homme et une femme - avaient visité la région en janvier. L'homme de 58 ans était sur l'île de la Martinique et l'homme de 49 ans était en vacances en République dominicaine. Ils sont rentrés récemment en République tchèque, se plaignant de fièvre, de maux de tête, de symptômes grippaux et d'acné sur le corps. Ils ont tous deux été examinés à l'hôpital Bulovka de Prague et ont été trouvés infectés par le poisson zèbre.
Selon Hana Rohbova, chef du service des infections de l'hôpital Bulovka, il y a des cas moins graves, il n'y a pas besoin d'hospitalisation et il n'y a aucun risque pour la République tchèque.
Vnt Valenta, le médecin-chef du pays, a déclaré mercredi que les informations les plus importantes concernant le virus Zika, y compris les précautions nécessaires à prendre, devaient être publiées en République tchèque au début de cette semaine.
Selon Roman Prymula, président de la Société tchèque des vaccins, l'importance du médicament en République tchèque ne doit pas être surestimée, car il est fondamentalement dangereux pour les femmes enceintes uniquement.
Début février, le médecin-chef a supposé que le virus en République tchèque ne possédait pas de plante, manquait des conditions adéquates, mais pouvait être importé de l'étranger. "Le seul risque est les infections importées, ce qui signifie qu'une personne atteinte de la maladie vient en République tchèque et que les citoyens tchèques peuvent être infectés", a déclaré Prymula à la télévision.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé une urgence sanitaire mondiale au début de février, avec des estimations selon lesquelles le nombre de personnes touchées par la fièvre zika sur le continent américain devrait atteindre environ quatre millions cette année.
Le virus est soupçonné de provoquer une malformation fœtale chez les fœtus, mais cela n'a pas encore été pleinement démontré.